Retour au parking

Retour au parking

En complément de l’article sur les baptêmes de l’air proposés par le Bureau Air du Cirfa de Rouen à des jeunes (cf http://ca-decolle-pour-les-lyceens ) nous vous proposons de découvrir quelques impressions à la descente de l’avion.

« C’est pas forcément ce qu’on s’imagine. Plus de sensations qu’en avions de ligne. Surpris par la légèreté du vol. C’est compliqué avec toutes ses informations à prendre en compte pourtant ça parait simple. « 
Léo

« On se sent serré, mon casque touchait la verrière au dessus. Surpris de la réactivité de l’avion au manche.Plus impressionnant qu’un avion de ligne. Bizarre car on passe bas au dessus de la route à l’atterrissage. »
Ali

Le temps défile différemment en vol. Quand on décolle on ne sent pas la transition sol air. En l’air on se sent en sécurité. Plus de sensation que dans les avions de ligne. Tout est petit, on se rend compte des proportions. On se rend compte de l’avancée de l’humanité. C’est vraiment stable, c’est vraiment agréable. Je n’ai rien compris de ce qui se disait à la radio.
Victoria & Destiney

« J’ai posé plein de questions. C’était mon premier vol. J’imaginais des sensations différentes, c’est doux. On n’a pas la même vision des choses en vol, on perd ses repères, sur la perception des distances, des vitesses de la hauteur. On ne sait pas toujours si on descend ou on monte. C’est très sensible pour le pilotage, c’est tellement différent de la voiture. »
Arthur.

« Bizarre au niveau des oreilles en altitude. C’est ma première fois en avion. Même sensation au décollage et à l’atterrissage que quand on prend une bosse en voiture. le pilotage est super sensible, il faut être précis, délicat. Envie de recommencer quand j’aurai un boulot ».
Florian

« Totale découverte. Pas de sensation de vertige. Alors que je m’attendais à une appréhension je n’ai pas eu peur. Conserver le cap en vol, maintenir l’axe sur le taxiway c’est sensible de ouf. Le pilotage se fait au millimètre, le manche est très souple. On ne s’attend pas à ça. » Maxime.

« C’était pas mal, c’est à refaire car trop court. C’était comme j’imaginais : jouissif. »
Léandro

Satisfaisant, je croyais avoir le vertige mais non, en revanche quand ça tourne j’ai peur car on voit le vide en dessous. On se sent serré dans l’habitable et on a peur de bouger.
Denzel

Bien ! J’ai vu Évreux et la pluie. Il pilotait avec les genoux. J’aurais voulu voler au dessus des nuages pour me rendre compte.
Cabrela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.