Vol de nuit vers Auxerre et Lyon Bron

Fabrice et Nicolas sont deux pilotes du CASA qualifiés « vol de nuit ». Merci à eux de nous faire partager leur vol dans cette ambiance si particulière. Il nous racontent.

« Profitant d’une superbe soirée d’été bien dégagée et une nuit aéronautique à 22h10 le jour du départ (02 août), nous avons attendu 21h40 pour mettre en route et décoller de jour de Saint André. Cela nous a laissé le temps de bien préparer l’avion et d’envoyer nos plans de vol du soir par téléphone au BRIA.

Seine info étant fermée, nous avons activés notre plan de vol avec Paris Contrôle, au milieu des vols commerciaux partants ou arrivants de Roissy et d’Orly…

La nuit bien noire, nous sommes passés par les VOR d’Epernon et de Pithiviers à 2000ft puis nous sommes montés au FL055 en passant au nord de Montargis avant d’entamer la descente vers Auxerre, où nous avions prévus de refaire le plein et de changer de pilote.

Petit moment de doute en arrivant verticale d’Auxerre, où en donnant 5 coups d’alternat radio, la piste de s’allumait toujours pas… pour bien utiliser le PCL (Pilot-controlled lighting / télécommande radioélectrique du balisage lumineux), il faut que les coups soient donnés « doucement », et là surprise, ça marche ! Le terrain d’Auxerre se trouve au milieu d’une forêt, on ne voit que la piste, et un tapis noir qui l’entoure.

Petite escale de 20 minutes environs où nous avons refait le plein, clôturés le premier plan de vol avec le BRIA et re-préparé l’avion pour la deuxième partie de la soirée : direction l’aéroport de Lyon Bron.

Nous sommes directement montés au FL055, cap sur Beaune puis plein Sud, via Chalon-sur-Saône, Macon et l’agglomération de Lyon nous apparaissait déjà.

Il n’y avait personne sur la fréquence de Lyon, le contrôleur nous a donné carte blanche pour l’arrivée : se sera une approche directe en piste 16, avec une belle finale de près de 12nm. De là, il n’y plus qu’à profiter de l’approche sur cette belle piste balisée, moment magique.

Une fois atterris, nous avons laissé notre DR400 au parking, nous sommes sortis via un des tourniquets de l’aéroport et passé la nuit dans un hôtel à 200m de l’aéroport.

Le lendemain, nous avons récupéré l’avion à 9h, mis le cap sur Cosne-sur-Loire, exactement à mi-parcours entre Lyon et Saint André, pour changer de pilote et rentrer à Saint André.

  • départ de Lyon Bron
  • aligné sur la piste 34 à Lyon Bron
  • Lyon pendant la montée initiale
  • passage verticale Saint Yan
  • BE au parking à Cosne-sur-Loire

Le vol de nuit est une expérience incroyable avec son ambiance si particulière, calme, presque hors du temps.

Si certain(e)s sont intéressé(e)s par le vol de nuit, n’hésitez pas à leur poser des questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.